Farian Sabahi est historienne et journaliste indépendente pour Il Corriere della Sera et il manifesto. Elle donne le cours de Relations internationales du Moyen-Orient à l’Université de la Vallée d’Aoste et deux autres cours sur l’Iran et le Moyen Orient à l’Université de l’Insubria (Como et Varese). 

Farian Sabahi a obtenu son doctorat à l’Université de Londres et a enseigné à l’Université americaine John Cabot de Rome, à l’Université de Genève et de Turin. En 2010 elle a reçu le Premio Amalfi section Mediterraneo, et en 2011 le prix Torino Libera.

Son dernier livre est Storia dell’Iran 1890-2020 (Il Saggiatore 2020). 

Parmi ses autre publications : « Il mio esilio » en collaboration avec le prix Nobel Shirin Ebadi, « Storia dell’Iran », « Un’estate a Teheran », « The Literacy Corps in Pahlavi Iran », « Islam. L’identità inquieta dell’Europa » et « Storia dello Yemen ».

En français, Farian Sabahi a réalisé la lecture théâtralisée « Nous femmes de Téhéran » (Mimesis, 2017). Écrite et interprétée par Farian Sabahi, c’est une lecture théâtralisée, à la première personne du féminin, animée par les textes des grands poètes persans, accompagnée d’images et de musique. Il s’agit d’aborder des thèmes complexes avec ironie.